Professionnel

Les installations de plus de 10kVA font l'objet d'analyses préliminaires : demande de raccordement, étude détaillée du GRD (changement de compteur, ...), audit énergétique, analyse de la structure portante, analyse de la prise au vent? Ces installations sont également contrôlées : réception électrique réalisée par un organisme agréé et réception en vue de l'obtention d'un certificat de garantie d'origine. Ces démarches avec les différents organismes (auditeurs, GRD, réceptionnaires, CWAPE,?) sont effectuées par Solar-Tech;

solar-tech

Les installations de plus de 10kVA bénéficient des certificats verts

  • Les 5 premiers kWc donnent droit à 7 CV/MWh d'électricité verte produite (environ 1 CV à chaque fois que le système aura produit 143 kWh)
  • Les 5 kWc suivants (de 5 à 10 kWc), donnent droit à 5 CV/MWh d'électricité verte produite (1 CV à chaque fois que le système aura produit 200 kWh)
  • Les 240 kWc suivants (de 10 kWc à 250 kWc) donnent droit à 4 CV/MWh sous certaines conditions

Les conditions nécessaires pour obtenir les 4 CV/MWh
pour la tranche de puissance 10 à 250 kWc sont :

solar-tech
  • 50% d'autoconsommation par le producteur sur le lieu de l'installation de production sur base trimestrielle.
  • Un audit énergétique des installations susceptibles d'être alimentés en électricité par les panneaux photovoltaïques doit être réalisé par un bureau d'étude agréé. Cet audit doit démontrer qu'une unité de cogénération n'est pas réalisable sur le plan technique ou ne permet pas de garantir un temps de retour sur investissement inférieur à 5 ans.
  • L'installation de production d'électricité photovoltaïque ne bénéficie pas d'aide à l'investissement couvrant plus de 50% du coût de l'investissement.